Tendance Impertinence et le retour à la simplicité comme alternative.

Promenons-nous à l'Eco-Musée d'Alsace: voici quelques intérieurs austères reconstitués.
Ne dirait-on pas des photos "ambiance déco contemporaine"?

autrefois3.jpg



Le plancher est en bois brut, le sol en terre cuite, les murs sont chaulés. Et le poële à bois, la cuisinière, ont un côté "désuet", authentique! C'est super tendance! Mais ... il y a 100 ans, ce dépouillement signifie souvent : pauvreté.

autrefois1.jpg



Les conditions de vie à la campagne en Europe ont changé (pas pour tout le monde). Par exemple: mes oncles et tantes agriculteurs aisés dans les années 60, voulaient le "chauffage central", les meubles en formica, de la tapisserie au mur ... Et dans leurs champs: beaucoup d'engrais et de pesticides...

Moi -génération suivante-après avoir suivi la mode, j'ai abandonné les meubles en kit qui ne supportent pas mes nombreux déménagements. Le chauffage électrique a fait de moi -un temps- l'esclave d'EDF. J'envisage une maison en paille et du photovoltaïque. Et je récupère le mobilier bois de mes grands-parents qui est si beau...

autrefois2.jpg




Mais je n'adhère pas du tout à cet autre "esprit déco" qui est dans l'air du temps: accumulation d'objets, gadgets, nouveaux matériaux flashy, plastoc, surenchère de bidules et qui signifie pour moi: gaspillage et futilité. De tous temps, quand une société traverse une crise, on a envie de se replier chez soi, se fabriquer un autre univers, un décor de rêve; c'est humain. Alors que les temps sont à se tourner vers les autres et à partager -soit dit en passant-

Je ressens profondément qu'il est urgent de faire profil bas, par respect pour ceux qui n'ont rien; par respect pour la planète. Je regarde ces intérieurs reconstitués de l'Eco-Musée, qui m'évoquent une certaine sagesse dans l'austérité. La simplicité est une alternative. A l'extérieur mais aussi à l'intérieur de soi. C'est juste un rappel; des sages l'ont dit avant moi!

Commentaires

  • Absolument d'accord ! Sur tout !
    Mon rêve à moi : une maison en bois, la plus autonome possible ; panneaux solaires, récupération d'eau de pluie, toilettes sèches, assainissement par lagunage. Le plus difficile reste à faire : obtenir les autorisations !
    Et trouver l'argent, aussi...

  • Oui, le chauffage au bois est efficace si la maison est bien isolée... Mais de bon radiateurs à inertie basse température auront un meilleur rendement car la chaleur se mieux utilisée.

  • Et nous, à cette époque des années 50, qui ne rêvions que Formica et Moleskine.... Nous qui voulions le confort moderne des intérieurs américains photographiés dans les magazines, nous qui ne voulions plus frotter le parquet à la paille de fer ni cirer les meubles en bois, qui ne supportions plus les "tricotés main" ni les crochetés mais qui appelions de toutes nos voix les nylons et autres Tergal... Il aura fallu un bref passage dans cette modernité de pacotille pour nous apercevoir que finalement, les carreaux de terre sont parfaits pour le frais et pour le chaud, que la chaux étanche la soif des murs, que le bois respire, que la cire est faite par les abeilles et nous voilà en quête d'authenticité et d'identité avec une recherche de coloris harmonieux s'intégrant dans ceux de la nature. La vie n'est qu'un cycle, bien rond, tel le hareng "en colère" qui se mord la queue !

  • Waw, j'apprécie votre article, je vous remercie pour vos idées, et je partage moi aussi entièrement votre point de vue. Permettez-moi d'insister, oui votre site est excellent, je songeais à tout ça en plus la semaine passée. NB : Ca fait du bien de vous lire, oui oui !

Les commentaires sont fermés.